49 lecteurs

Lettre du Bangladesh Automne 2020 – La condition féminine au Bangladesh

Editorial – La paroles aux femmes ici et là bas

 Sabine Vilmin, coordinatrice du programme

A l’heure où les femmes des pays occidentaux doivent encore se rebiffer devant les inégalités subies (discriminations, salaires, harcèlements, partage des tâches au sein du couple, pressions diverses…), que connaissons-nous de la condition féminine au Bangladesh ?

Dans un des rares pays à majorité musulmane dont le Premier Ministre est une femme, fille du Président assassiné, encore trop soumise au système patriarcal, aucune mesure ne vient y promouvoir la place et le rôle des femmes. 

Au contraire, leur place dans la vie publique semble reculer, leur implication dans la lutte pour l’indépendance a été réduite au statut de mères ou d’épouses « des valeureux combattants», alors même que leur contribution à l’essor du pays se développe.

Nous verrons dans ces pages combien la condition des femmes y reste retardée, dévalorisée, insécurisée, combien cette condition retentit sur les mariages précoces, forcés, consanguins parfois, où la fillette, la jeune fille n’est l’objet que d’une transaction marchande, sur les grossesses précoces, sur le mépris des conditions d’accouchement, sur les soins aux enfants, et sur le manque d’éducation scolaire qui entraîne à son tour une servitude familiale et une soumission professionnelle… 

Alors, comment amorcer le développement sans laisser aux femmes bengalies leur place, toute leur place ?

Cette lettre est écrite par des femmes qui ont participé à des missions humanitaires dans ce pays, qui donc se sentent solidaires de leurs soeurs bengalies et par les femmes qui travaillent au centre de Chakaria . Parce que ces bengalies, interlocutrices de nos bénévoles, sont devenues nos amies, et qu’il est de notre devoir de porter leur parole.

Aujourd’hui, à notre niveau, c’est déjà en soignant leurs enfants que l’on peut leur dessiner un avenir plus clément. Merci à vous toutes, et à vous tous, de vos dons et de votre engagement à nos côtés !


Lire la suite dans La lettre du Bangladesh